The Dead Shamans

Dans certaines traditions exotiques, le «shaman» est une sorte d’intermédiaire entre notre monde et l’au-delà. Tant qu’il est en vie, il peut résoudre bien des tracas et a donc une utilité indéniable. Mais que se passe-t-il quand un shaman meurt? Et quand plusieurs shamans meurent d’ailleurs? Et, surtout, que peut-on espérer quand plusieurs shamans morts s’associent pour former un groupe de stoner «heavy blues» fonceur et viril?

Difficile de répondre sans interroger les influences de ces mystérieux «Dead Shamans», où on trouve peu de shamans, mais beaucoup de morts (ou de revenants): Motörhead, Black Sabbath, Led Zeppelin et, plus curieusement, la frange radicale du kraut-rock allemand. On pourrait craindre le pire, sauf qu’on est loin de la copie servile. Pas de reprise sans âme, pas d’imitation nostalgique; on peut leur faire confiance pour ressusciter ce pur esprit sonore lourd, ronflant et chaloupé qui fit les beaux jours des poseurs chevelus des années 70 et de leurs groupies à la parure négligée. Sueur, cuir, rythmes tribaux et possible hallucination à la clé!

Facebook

© Avalanche Festival / 2012-2017